vendredi 29 juin 2007

L'Appel de Cthulhu

L'Appel de Cthulhu, est un grand classique du jeu de rôles. Tiré des romans d'épouvante de l'auteur américain H.P. Lovecraft (1890-1937), il décrit un monde où des créatures monstrueuses et des divinités oubliées attendent bien cachées qu'un taré les tire de leur sommeil.


Le nom de ce jeu de rôle est le même qu'une nouvelle écrite par HP Lovecraft en 1928. Le nom de Cthulhu provient du panthéon de dieux créé par Lovecraft dans son oeuvre littéraire. Au cour de ces différentes nouvelles et romans, HPL créa et décrivit toute sorte de créatures extraterrestres toutes plus horribles que les autres ayant pour but de détruire l'humanité. Mais qui furent emprisonnée soient dans des lieux mystiques sur Terre ou sur des étoiles lointaines (Cthulhu lui même serait prisonnier dans une citée engloutie dans le Pacifique Sud). Dans les romans de Lovecraft, les héros sont toujours des gens "ordinaires" confrontés subitement à des choses qui défient la réalité : brèche sur un autre monde, créatures indicibles et démoniaques, morts inexpliquées... L'issue est d'ailleurs bien souvent fatale, et si le héros n'y laisse pas la vie, il y laissera sûrement sa santé mentale. Il en va de même avec le jeu de rôle, puisque les personnages jouent des investigateurs qui seront justement confrontés à des créatures sans nom des sectes, des sorciers fous ... Un des attraits de ce jeu, c'est que les joueurs ont avant tout besoin de leur tête et ensuite de leurs armes : c'est un jeu de réflexion. Les règles sont méga-simples, utilisant principalement des jets de pourcentage. Un personnage est constitué de caractéristiques (notées sur 20 environ), et de compétences (sur 100). Pour réussir son jet, il suffit de faire en dessous du score de la compétence concernée. Les personnages peuvent être des professeurs d'université, des détectives privés, des écrivains, etc... mais dans la version originale du jeu (années 20), les activités laissant beaucoup de temps libre sont privilégiées, afin de pouvoir embarquer le personnage dans des enquêtes de longue durée tout en restant cohérent. Ce jeu est devenu un grand nom du jeu de rôle, et peu nombreux sont les rôlistes français n'y ayant pas joué au moins une fois. Par ailleurs le cachet incomparable du jeu mélangeant épouvante et contexte historique, avec un rien de fatalisme - car il est de notoriété publique qu'il est rare qu'un scénario voit beaucoup de personnages s'en sortir indemnes - en a fait un jeu dont on parle beaucoup : un classique du genre.

J’y ai joué quand j’étais tout gamin, avec quelques uns des mêmes affreux qu’aujourd’hui (Fab, Nico,…) et c’est ce jeu qui m’a fait venir aux romans. Il y a quelques années, je suis retombé sur le bouquin de base de la 4ème édition, et j’ai sauté le pas, devenir meneur à Ketulu. Paradoxalement, je n’ai pas fait beaucoup de Cthulhu années20 depuis mon achat. En effet, si le jeu de base se déroule dans les années 20 (ce qui est pas mal quand même), il est possible de jouer a d’autres époques (années 90, futur, Moyen Age,…).
J’ai jeté mon dévolu sur Delta Green (j’en parlerai un peu plus tard), mais j’ai quand même fait un ou deux scénar dans les années20. Il existe quelques ressources pour jouer en France dans les années 20, et c’est tant mieux, notre cher pays au lendemain de la Grande Guerre regorge de potentialités (y compris mystérieuses).
Dernièrement, j’ai fait créer a mes joueurs un groupe de recherches scientifiques, dans le Paris des années 20. Un groupe dont le crédo est de donner une explication logique aux événements les plus troublants. Autant vous dire que les explications ne sont pas tout le temps faciles à apporter (surtout quand des morts reviennent à la vie, ou qu’une conque polynésienne décapite les visiteurs du Muséum d’Histoire Naturelle).

J’adore véritablement ce jeu, et je pense que si demain, je ne peux plus faire qu’un jeu de rôle par an, ce sera sans doute un Cthulhu. J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi certains rôlistes n’aiment pas le système Chaosium (pourcentage) alors qu’il est un des plus simples et des plus simulationistes qu’il soit. A côté de cela, Cthulhu est sans aucun doute un des jeux de rôle où l’on rencontre le plus de joueurs et de meneurs de merde, des mecs qui ne saisissent pas un instant l’intérêt de l’ambiance se dégageant de cet univers, et qui prennent leur pieds à casser du monstre à coup de mitraillette thompson ou de canon de campagne, en tentant d’apprendre des sorts d’invocations de monstres pour voir ce que cela donne. Amusant, mais seulement un temps. Ceux qui lisent ces lignes et qui ont lu Lovecraft sauront ce que je veux dire, les autres savent ce qui leur reste à faire.

Des liens pour en finir :

un site sur le Maître de l'épouvante

ZE site francophone sur le jeu de rôle

Des strips drolesques dans l'univers de Lovecraft

mercredi 27 juin 2007

Problème temporaire ...

Bon, le blog s'est fait "trackbacké" pour mieux le spammer ... Et comme je n'ai pas envie d'effacer à la mano les annonces de ventes de jolies pilules bleues que si t'en prend trop tu peux pas dormir sur le ventre*, j'ai fermé les commentaires le temps de trouver une solution efficace ....

*: Comme quoi, ils ont bien choisi leur cible en s'attaquant à ce blog XD

Bon, j'ai installé un plug-in, on va voir ce que ça donne :/

mardi 26 juin 2007

time to sleep

lundi 25 juin 2007

brèves

vendredi 22 juin 2007

10min' chrono'

jeudi 21 juin 2007

Brèves + illus (genre le titre 100% original)

Je viens de passé 3jours chez mes parents, à fouiller des souvenirs, bouffer des cerises, des groseilles et des frambroises, et a caresser des chats. Tout le monde s'en fout de tout ça, mais ça fait du bien de savoir qu'il existe un endroit immuable dans ce vaste monde, où résident mes racines et où le temps passe moins vite.

Sorti de cette nostalgie de bas étage, voila une illus' moche, réhaussée par les chatoyantes couleurs d'un dénommé RaphaelB , jeune qui débute dans le dur milieu de la bédé, allez donc le soutenir dans son combat quotidien (que tes muses t'habitent mec! heuuu..)

Si des gens aimeraient tenter leur chance, voici la line, et je peux même vous filer un lien en haute déf, sympa que je suis.

et pour conclure:

lundi 18 juin 2007

brève

dimanche 17 juin 2007

Pas glop

Pouah, ça castagne sévère sur le Warblog !

et c'est mon tour de pétave la djeule de Bat-Turalo, ce félon usurpateur de concept!

samedi 16 juin 2007

L'arme à l'oeil

la deuxième larme vient d'arriver sur Webcomics.fr

en bonus ici, quelques recherches:

vendredi 15 juin 2007

...

jeudi 14 juin 2007

barbeuq pourri



Bon, ceci sera la seule note en rapport avec le weekend de merde que j'ai passé en Région Parisienne le weekend du 2juin.
Si seulement il n'y avait eu que le coup de la merguez,.....
Enfin maintenant je ferai attention, et je ne reviendrai plus si rien n'est prévu.
A tel point que je ne pense pas revenir dans mon "plus vraiment chez moi" d'ici à la rentrée.

mercredi 13 juin 2007

Ce à quoi vous avez échappé

les bannières non retenues par le diabolique webdesigner de ce blog:


a demain (ou pas) pour des nouvelles fraîches...

lundi 11 juin 2007

un coup de pub


Salut les gens!

Si vous ne connaissez pas encore, rattrapez votre ignorance:

http://officieuse.free.fr

jeudi 7 juin 2007

Hostage

mardi 5 juin 2007

Hawkmoon


Nous sommes en Europe, au VIème millénaire. Depuis 3000ans, l’humanité se fait la guerre, et la Terre sort défigurée par l'utilisation massive d'armes nucléaires, chimiques et conventionnelles. Des nations ont disparu, les frontières ont changé, le contour des mers et des océans a été bouleversé. Pendant cette guerre interminable, la culture et les connaissances des hommes ont subi des pertes considérables. La technologie a reculé et la science est désormais vue comme un savoir mystique, proche de la sorcellerie. Les continents n'ont plus de contact entre eux, et les pays sont souvent séparés par des régions irradiées dans lesquelles errent des mutants dangereux.

Le jeu se déroule dans l'Europe du Tragique Millénaire. Une nation, la Granbretanne, a entrepris de conquérir le monde. Ses habitants, cruels et dépravés, sont organisés en castes possédant chacune un animal tutélaire. Des armées de faucons, de loups, de chats, fortes de leur supériorité militaire, technologique et numérique, déferlent sur l'Europe, détruisant les villes qui leur résistent, réduisant leurs habitants en esclavage. Face à cette menace, de nombreuses nations ont capitulé et sont tombées sous le joug de Huon, l'empereur de Granbretanne.

Cet univers est celui de la saga d'Hawkmoon, de Michaël Moorcock. Je n’ai jamais aimé le style de Moorcock, mais cette adaptation en jeu de rôle est une vraie réussite. Comme l’a dit Einstein (enfin je crois) « Je ne sais pas quelles armes seront utilisées pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu. Mais la quatrième se réglera à coups de massues ».



C’est un peu ça Hawkmoon.

Un mélange étrange, délicat à décrire. Un monde proche du plus bas des Moyen-Age par moment, de la Renaissance à d’autres endroits, avec un soupçon de technologie anachronique et défaillante.

Un monde chaotique, défiguré par les radiations, les armes chimiques, et l’homme. Un monde fait d’inégalités, où les armées de paysans équipées de piques se font écraser par des Osts équipés de lasers et de canons, ou les scientifiques réinventant l’électricité ou la césarienne risquent le bûcher pour sorcellerie. Un monde pas toujours gai en somme.

Deuxième jeu de rôle acheté (en 1992 il me semble, j’ai acheté ensuite la nouvelle édition dans les années 96), je n’ai jamais vraiment arrêté d’y jouer. Merci Julie et Jeff, pour m’avoir ré insufflé l’envie d’y revenir, dans les années 99-00. Le système est le même que pour l’Appel de Cthulhu (système de pourcentage), et en 15ans, j’y ai apporté un peu ma patte. J’ai vraiment un amour immodéré pour ce jeu, on peut y jouer comme on veut, en ne gardant que ce que l’on aime. De plus, la gamme de supplément est gigantesque, le plus souvent de qualité (sauf pour les illustrations), et on peut trouver des infos vraiment utiles sur 98% du continent Européen.

Aujourd’hui, je bosse avec quelques fous sur la survie de la gamme, maintenant abandonnée par Oriflam. Hawkmoon aurait eu besoin d’un bon lifting au début de ce nouveau siècle, afin de s’adapter aux nouveautés et aux tendances. C’est dommage qu’un jdr français comme celui-ci (en fait il est américain, mais la nouvelle édition et la totalité moins 1 des suppléments sont frenchies) se perde dans l’oubli.

Boarf, mes joueurs et moi seront toujours là, avec des aventures palpitantes, des bastons titanesques et des fous rires au rendez vous.

Des liens pour en finir:

Lance-Feu que j'y bosse

lundi 4 juin 2007

massacre...

vendredi 1 juin 2007

Sur le seuil...